Le bénévolat de compétences au plus près de vous

Contactez votre antenne locale

Antenne : Antenne à distance

Votre contact : M. Frederic MANCERON

Téléphone : 01 48 03 92 25

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

@11
Experts Passerelles présents à vos côtés pour vous accompagner.
@376
Bénévoles régionaux prêts à s’engager pour vous aider à porter vos projets.
@254
Associations locales déjà accompagnées par nos équipes depuis notre arrivée.

Ant. à distance

 
 
 

Actualités locales

L’antenne à distance, un puissant levier de développement

L’antenne à distance constitue une des composantes territoriales de Passerelles et Compétences. Elle intervient dans la relation avec les associations et les bénévoles sur les 65 départements dépourvus d’antennes physiques.

L’antenne intervient aussi lorsqu’une antenne est en sommeil, en essayant de la redynamiser, comme c’est le cas actuellement pour tous les départements de la région PACA, ou pour favoriser la création potentielle de nouvelles antennes géographiques, comme en Touraine et en Bourgogne-Franche-Comté.

Bien avant les contraintes sanitaires, l’antenne à distance a développé « le bénévolat à distance », avec des retours très positifs.

En 2021 :

A ce jour, l’antenne compte 8 Passerelles actives, dont certaines contribuent également aux projets nationaux (refonte du système d’information, passerelle pour l’emploi, bénévolat et RSA), ou au fonctionnement de la nouvelle instance d’arbitrage et de suivi des projets.

Inutile de dire que pour faire face à la demande, et progresser sur les axes définis dans le Plan Stratégique et Solidaire 2020-2025, l’accueil de nouvelles passerelles est une priorité pour l’antenne à distance. Une coopération renforcée avec les autres antennes constitue également une voie d’effort collectif possible.

A l’heure où Passerelles et Compétences souhaite changer de dimension, et trouver un nouvel équilibre, il ne fait point de doute que l’antenne à distance peut constituer un levier puissant de développement durable !

Au cœur d’une mission bénévole au profit de l’enfance

Racontons une histoire pleine d’avenir : celle de la mission qui a réuni l’association « Sauvegarde 37 », acteur incontournable de la protection de l’enfance en Indre-et-Loire, et une bénévole de PetC

Regards croisés avec Marie-Anne Chenerie, référente « P&C » Touraine, Cécile Delhomme, Directrice Générale de « Sauvegarde 37 » et Clémentine Opagiste, bénévole, qui partage généreusement son expertise.

Une mission pour une cause qui vous touche, qui vous parle…

« Le projet très bien construit autour de la « Maison Parents-Enfants » donne un rôle primordial, à la famille », explique Marie-Anne. Mais, pour une association comme « Sauvegarde 37 », aussi grande et reconnue soit-elle, difficile de mener de front plusieurs chantiers et de prendre du recul.

Le succès de la mission repose pour beaucoup sur le choix du bénévole. Marie-Anne et sa collègue Coline avaient déjà une, voire deux petites idées en tête. Elles ont présenté deux profils à « Sauvegarde 37 » qui a fait son choix.

Un projet « Maison Parents-Enfants » qui retisse le lien familial…

« C’est un projet innovant, citoyen qui nous tient à cœur, explique Cécile Delhomme, Directrice Générale de « Sauvegarde 37 » car il promeut le « faire ensemble » en (re)plaçant la famille à sa juste place. ». Les actions proposées au sein de la « Maison Parents-enfants » sont adaptées aux situations familiales : « Soit on réunit toute la famille, soit on soutient les parents » précise Cécile Delhomme. Nos actions sont simples, pragmatiques mais avec de grandes ambitions ».

Il faut maintenant attirer les financements privés pour compléter les dotations publiques dont bénéficie l’association.

Pas de baguette magique pour lever des fonds mais le soutien d’une « pro »

C’est là que Clémentine Opagiste, bénévole « P&C » depuis 2019 entre en scène. Son cœur de métier, c’est le fundraising mais pas à n’importe quel prix. « Je suis très sensible à la cause autour de la protection de l’enfance, pour y avoir travaillé dans le passé, et mes premiers échanges avec « Sauvegarde 37 » m’ont convaincue que nous pouvions aller loin ensemble », se souvient Clémentine. Une approche positive, dynamique qui lui a permis de passer à l’action dans une posture de conseil.

« Nous avons construit ensemble la cartographie des différents partenaires, pour définir une stratégie de communication orientée vers la recherche de fonds ». « Clémentine, par son expertise et sa forte implication dans la mission, a très vite compris les enjeux que nous voulions défendre et nous a permis de revoir l’ensemble de notre stratégie de communication, en toute sérénité » précise la Directrice de « Sauvegarde 37 ». Il fallait une communication accessible à tous et positive. Nous l’avons réalisée sous l’impulsion bienveillante de Clémentine. ». Plusieurs outils de communication modulables, adaptés aux cibles, ont vu le jour. Objectif : Embarquer les mécènes dans un projet d’intérêt général, « Plusieurs entreprises ont déjà manifesté leur intérêt, poursuit Cécile Delhomme. J’ai également entraîné les administrateurs pour aller à la rencontre des potentiels mécènes… »

De l’envie, de la persévérance et le projet prend vie. « J’y crois, je ne lâche pas ! C’est un pari sur le territoire, sur l’avenir… », résume la Directrice de Sauvegarde 37. Enthousiasme partagé par Clémentine Opagiste qui a vécu « des moments d’évasion ».

L’association dispose ainsi d’une boîte à outils « clé en main » pour passer efficacement à l’action dans sa recherche de financements. Beau travail d’équipe, de plus mené à distance en plein confinement !. Bravo !